Imprimer
Catégorie : Rome 2003
Affichages : 842

Infos de Paris et Ile de France :

COMPTE -RENDUS DES RÉUNIONS FM DU 24 MARS ET DU 24 AVRIL 2003

Réunion du 24 mars 2003. En liaison avec le groupe de FM de Versailles et, en vue de la préparation du Rassemblement de Rome (24-28 juillet 03), après enquête menée par nos soins auprès de toutes les paroisses catholique et réformées de Paris et Ile de France pour faire le point des groupes de FM (ou couples FM isolés), pratiquement tous les groupes existant ont participé à la réunion du 24 mars à l'Annonciation : Paris Roquépine, Paris 16°, Versailles, St Germain en Laye-Conflans, Neuilly, Boucles de la Marne (St Maur, Joinville).

 

Etaient également présents (32 participants), outre Antoine Nouis et Frédéric de Maack, trois responsables catholiques de l'oecuménisme : Père Richard Escudier (diocèse de Paris), Anne Jan (de Versailles), Père David Roure (de Nanterre). Qu'ils en soient vivement remerciés. 

Gill Daudé, responsable des relations oecuméniques de la Fédération protestante de France, déjà pris ce soir là n'a pu se joindre à nous, mais a été tenu informé en détails de cette réunion.

Présentations, puis partage en quatre groupes pour collecter les réponses à 3 questions : expériences positives et négatives de votre vie de FM ? difficultés majeures ? quel message à l'Eglise catholique à Rome cet été ? En voici les réponses (résumées) qui ont été discutées très librement ensemble :

- NEGATIF : marginalisation progressive de l'action des FM, voire désintérêt à l'égard de l'oecuménisme coté catholique (arrêt d'expériences en commun; liturgie "traditionnelle" de retour sans pédagogie explicative, résistance ouverte de certains prêtres, "bâtons dans les roues" fréquents etc); une relative indifférence coté protestant, voire tentations de repli identitaire;  découragement des plus actifs des FM; risque de rester entre soi, risque de vieillissement du mouvement militant; attitude plus libérée (plus "laxiste" ?) des couples mixtes jeunes qui s'accommodent de l'existant (choix paroissial en fonction de la qualité de l'accueil, par ex.); visibilité des progrès oecuméniques menacée, en dépit des appels à l'unité de part et d'autre.

- POSITIF : au niveau des couples, enrichissement et approfondissement de nos fois, de nos connaissances théologiques, de nos pratiques; découvertes jamais achevées des richesses (doctrine, église, liturgie) de l'autre; ouverture d'esprit, respect "in vivo" ; transmission de ces valeurs à nos enfants; témoignages et engagements actifs dans nos paroisses; rôle de passeur, de "formateur" à l'?cuménisme; soutien capital des groupes de FM; convictions et allant partagés et ressourcés au sein des groupes de FM. Certains ministres accompagnant bien engagés.

- MESSAGE à ROME : les FM = force de proposition et de témoignage de l'unité réalisée en couple et en famille, au sein de nos Eglises (et jamais hors d'elles). Leur offrir la richesse de notre vécu d'unité. Rappeler le message essentiel du Christ (Jn 17, 21). Maintenir dans cet esprit l'appel à l'hospitalité eucharistique, signe visible de l'Unité. Témoigner de nos convictions authentiques et sincères. Prier ensemble. Et rappeler l'importance de la formation des prêtres à la culture oecuménique. 

Trois mots-clés de conclusion qui résument les valeurs (convictions) auxquelles les FM sont particulièrement attachées : approfondissement, vitalité, transmission. 

Richard Escudier souligne le rôle d'"éveilleur" des FM, l'importance des questions spirituelles pour leurs enfants notamment ("elles doivent absolument être prises en considération"), l'importance et l'urgence de la culture oecuménique, pour les prêtres en particulier, et nous encourage vivement à être "les militants de cette mission".

Anne Jan encourage les FM à "dire et redire les beautés de la vie spirituelle que vivent les FM", souligne l'urgence de la transmission oecuménique auprès des jeunes FM et remet au groupe les conclusions de la IVème Rencontre mondiale des familles qui s'est tenue à Manille en janvier 2003, organisée par le Conseil pontifical pour la famille. Extrait : " Nous affirmons que la famille chrétienne elle même est un grand messager de la Bonne Nouvelle de J.C dans ce millénaire. (?). En tant que plus petite communauté chrétienne, l'Eglise domestique est la cellule vivante de toute l'Eglise et offre une vision de l'évangélisation et de la croissance spirituelle dans l'Eglise. (?) La famille catholique s'étend aux autres chrétiens et aux membres d'autres religions. L'unité de la famille peut inspirer l'itinéraire oecuménique de l'unité chrétienne et du dialogue interreligieux.(?)"

David Roure reconnaît qu'en oecuménisme, "rien n'est jamais acquis, en effet" et qu'il existe des résistances, c'est vrai. L'attitude moins militante des jeunes FM est incontestable, mais ils continuent de se marier ! Son souci : comment arriver à aimer l'Eglise, malgré les difficultés évoquées, elle qui est l'Epouse,  le Corps du Christ ? 

Avant de se quitter, nous relisons Ephésiens 4 : "? En toute humilité, douceur et patience, supportez-vous les uns les autres avec charité, appliquez vous à conserver l'unité de l'Esprit par ce lien qu'est la paix. Il n'y a qu'un Corps et qu'un Esprit, comme il n'y a qu'une espérance au terme de l'appel que vous avez reçu ; un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ; un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, par tous et en tous. (?) Vivant selon la vérité et dans la charité, nous grandirons de toutes manières vers Celui qui est la Tête, le Christ, dont le Corps tout entier reçoit concorde et cohésion par toutes sorte de jointures* qui le nourrissent et l'actionnent selon le rôle de chaque partie, opérant ainsi sa croissance et se construisant  lui-même, dans la charité".

(* les foyers mixtes, des jointures ??)

--------------------------

Réunion du 24 avril 2003 : séance de cinéma et petit coup de rouge ensuite au profit ?

de la participation d'un ou deux ministres au Rassemblement de Rome.

 

Nombre d'entre vous ont répondu à l'appel,- des FM, des amis, etc- et nous avons découvert ensemble le film de W. KLEIN, "Le Messie", regard impertinent et pertinent, provocateur et réaliste sur New York autour des trois thèmes "naissance", "passion" et "résurrection" de l'oeuvre musicale magnifique de Haendel. 

Et 320 euros, soit deux allers-retours à Rome ont été collectés. Merci donc très vivement à tous !